Importance de La Conception Ergonomique des Outils

  • 10min
  • 1024
  • 0
La conception ergonomique de la perceuse Ronix

Les outils à main existent depuis la préhistoire. La transition entre les coins de pierre primitifs de l’ère du silex et les outils sophistiqués a changé la façon dont le travail est effectué aujourd’hui. Ces progrès en matière d’outils ont également créé de nouveaux défis impliquant les interactions complexes entre les utilisateurs et leurs outils. On sait qu’un mauvais choix d’outils à main peut entraîner des blessures, une qualité de travail variable et une diminution de l’efficacité et de la productivité.

L’utilisation d’un mauvais outil ou l’utilisation incorrecte d’un bon outil peut entraîner des troubles musculo-squelettiques liés au travail (TMSLT) et c’est une raison pour laquelle les outils, dont les perceuses, se créent de manière ergonomique. Dans cet article, on va parler de l’importance d’une des caractéristiques de perceuse sans fil, soit sa conception ergonomique


Directives de l’ergonomie

Les facteurs de risque associés à l’utilisation d’outils à main qui peuvent augmenter le risque de troubles musculo-squelettiques liés au travail (TMSLT) sont les postures contraignantes des poignets et des mains, la charge musculaire statique, les contraintes mécaniques, les vibrations, le bruit, le couple, la température et les points de pincement. Lorsque vous éliminez ou du moins minimisez l’exposition à ces facteurs de risque, vous réduisez le risque de TMSLT pour le travailleur.

C’est pourquoi l’intégration de directives ergonomiques dans la conception des outils a fait l’objet d’une attention considérable au cours des dernières années.

La conception ergonomique peut contribuer à optimiser les performances humaines en garantissant que les outils à main répondent aux besoins de la tâche ainsi qu’aux capacités humaines. Plus précisément, des directives de conception ergonomique ont été élaborées pour s’assurer que les exigences du travail ne dépassent pas les capacités humaines.

Poignée ergonomique de la perceuse Ronix
L’image de poignée ergonomique

✅ Commencez par recueillir des informations pour répondre aux questions suivantes :

✅ Quelle sera la fonction de l’outil ? (Quelles sont les exigences spécifiques de la tâche, comme l’ampleur du couple) ?

✅ Où l’outil sera-t-il utilisé ? (Déterminez l’orientation de la surface de travail).

✅ Qui utilisera l’outil ? (Recueillir des informations sur le sexe de l’utilisateur, son anthropométrie, etc.)

✅ Une fois que vous avez répondu à ces questions, utilisez cette liste de directives de conception ergonomique pour les caractéristiques des outils afin de réduire le risque ergonomique associé aux outils à main.

Poids de l’outil pour une conception ergonomique

Le poids de l’outil et la répartition de la charge à l’intérieur de l’outil influent sur la façon dont l’opérateur tient l’outil, sur la nécessité d’utiliser une ou deux mains pour stabiliser l’outil, sur la durée pendant laquelle l’opérateur peut tenir l’outil et sur la précision avec laquelle il peut le manipuler.

Il est préférable de limiter le poids de l’outil à 3 livres (1,4 kg) ou moins pour les outils manipulés d’une seule main. Pour les opérations de précision, les outils devraient peser moins de 1 livre (0,5 kg).

La répartition du poids dans l’outil doit également faciliter une prise confortable dans l’orientation qui permet d’aligner le centre de gravité de l’outil avec le centre de la main qui le saisit. Par exemple, les outils de forage qui sont lourds à l’avant demandent plus d’efforts pour être équilibrés pendant l’utilisation.

Lorsqu’il est impossible de réduire le poids de l’outil ou si l’outil est mal équilibré, utilisez un équilibreur d’outils. Il est également possible d’utiliser des porte-outils et des bras articulés, ou d’ajouter des sangles de micro-cassure aux outils à main pour permettre à l’opérateur de relâcher sa prise lorsque l’outil n’est pas utilisé.

Poignées et la conception ergonomique

Les outils doivent être conçus de manière à pouvoir être tenus par une poignée motorisée. Pour ce faire, l’opérateur doit aligner les doigts de manière à ce qu’ils travaillent ensemble, plutôt que l’un contre l’autre, afin de maximiser la capacité de la main.

Les outils utilisés pour le travail de précision constituent une exception à cette règle. Une prise en pince peut être plus appropriée pour le travail de précision afin de permettre un meilleur contrôle des doigts pour les manipulations minutieuses avec l’outil.

La Longueur et la conception ergonomique de la perceuse Ronix
La Longueur et la conception ergonomique de la perceuse Ronix

Forme des outils et la conception ergonomique

La forme de la poignée est un élément important qui influe sur la posture du poignet et du bras. Déterminez la forme de la poignée après avoir pris en compte le type de tâche, l’orientation et la disposition de la tâche, ainsi que le lieu de travail.

Choisissez la poignée de manière à ce que l’outil ne nécessite pas de flexion, d’extension ou de déviation ulnaire ou radiale du poignet, permettant ainsi à l’opérateur de maintenir une posture neutre du poignet.

Les poignées pistolet sont préférables lorsque la force est exercée en ligne droite dans la même direction que l’avant-bras et le poignet redressés, notamment lorsque la force doit être appliquée horizontalement.

Les outils à poignée droite sont un bon choix pour les tâches dans lesquelles la force est exercée perpendiculairement à l’avant-bras et au poignet redressés, par exemple, lorsque la force doit être appliquée verticalement. Les poignées coudées sont efficaces lorsque la plupart des tâches sont effectuées dans le même plan et à la même hauteur que le bras et la main.

Diamètre et la conception ergonomique

Les poignées doivent être de forme cylindrique ou ovale, et le diamètre préféré pour les outils utilisés avec une poignée électrique (par exemple, les tournevis) est de 3,8 cm (1,5 pouces). Le minimum recommandé est de 3 cm (1,2 pouce) et le maximum recommandé est de 4,6 cm (1,8 pouce).

Le diamètre préféré pour les outils utilisés avec une pince (par exemple, une pince à épiler) est de 0,4 pouce (1 cm). Le minimum recommandé est de 0,3 pouce (0,8 cm) et le maximum recommandé est de 0,5 pouce (1,3 cm).

Longueur et la conception ergonomique

Un manche trop court peut entraîner une compression inutile au milieu de la paume. Elle doit s’étendre sur toute la largeur de la paume. La longueur préférée de la poignée est de 14 cm (5,5 pouces), avec un minimum recommandé de 10,2 cm (4 pouces).

De plus, les poignées arrondies et rembourrées réduiront la compression des tissus mous qui peut exister. Une longueur de manche plus importante peut être nécessaire si le travail est effectué avec des gants.

L’image de la perceuse Ronix
L’image de la perceuse Ronix

Matériau et ergonomie des outils

Pour assurer une bonne prise sur un manche, une friction suffisante doit exister entre la main et le manche. Les outils à main doivent être fabriqués dans des matériaux antidérapants, non conducteurs et compressibles.

Les poignées en caoutchouc texturé offrent une bonne prise en main, réduisent l’effort nécessaire pour utiliser l’outil efficacement et empêchent l’outil de glisser de la main. Évitez les poignées à revêtement brillant ou très polies.

Les propriétés d’isolation électrique et thermique des poignées sont importantes pour les outils à main électriques. Les poignées en plastique ou en caoutchouc composite sont recommandées.

La conception ergonomique des outils électriques

Dans la mesure du possible, les outils électriques devraient remplacer les outils à main qui nécessitent normalement l’exercice d’une force fréquente et répétitive pour effectuer le travail. Plus la force exercée avec un outil manuel est importante, et plus la main doit se tordre pour l’utiliser, plus le risque est grand.

Les gâchettes des outils électriques doivent mesurer au moins 2,5 cm (1 pouce) de long pour permettre à plus d’un doigt de les activer.

Vibration et l’ergonomie

L’objectif est de créer la plus grande distance possible entre l’outil générateur de vibrations et l’utilisateur. Utilisez des housses d’outils et des gants anti-vibrations pour créer cette distance. Un bon entretien de l’outil peut également réduire les vibrations.

Contrainte de contact et la conception ergonomique

Une contrainte mécanique ou une pression peut être transmise à la paume et aux doigts pendant l’utilisation d’un outil à main, en particulier lorsque des forces importantes doivent être exercées. Les forces ne doivent pas dépasser 10 kg/cm2 (22 pounds/inch2). La force exercée par le doigt (par exemple, pour activer une gâchette ou un interrupteur à glissière, ou pour stabiliser un outil lourd) peut exercer une pression sur les tissus.

En raison du large éventail d’alternatives disponibles, le processus de recherche d’outils à main qui favorisent une bonne ergonomie peut être difficile et compliqué. En outre, le manque d’objectivité lors de l’achat d’outils à main ergonomiques peut créer des situations dans lesquelles le produit destiné à réduire le risque de blessure peut n’avoir aucun effet ou, dans certains cas, même augmenter le risque de blessure.

L’utilisation abondante du terme « ergonomie » dans la commercialisation de produits dont la réduction du stress physique ou l’amélioration de la performance humaine est peu ou pas soutenue peut ajouter à la confusion de l’acheteur.


FAQ

Quelles sont les principales préoccupations ergonomiques de la conception d’un outil à main ?
Réduire la force ou la pression de préhension excessive. Évitez les positions extrêmes et gênantes des articulations. Évitez les mouvements de torsion de la main et du poignet en utilisant des outils électriques plutôt que des outils manuels. Évitez les mouvements répétitifs des doigts, ou du moins réduisez leur nombre.

En quoi consiste la conception d’outils ergonomiques ?
La conception d’outils ergonomiques consiste à trouver la meilleure adéquation entre tous les facteurs ergonomiques en jeu.

Quels sont les critères de conception d’un outil ergonomique ?
Poids, dimensions de la poignée, utilisation bimanuelle, vibrations et chocs de réaction, etc.

Conclusion

Dans cet article, on a parlé de l’importance de la conception ergonomique des outils comme les tournevis, les perceuses et les meuleuses. Une conception ergonomique permet un travail facile et sans les risques des troubles musculo-squelettiques liés au travail (TMSLT).

Rate this post

Ronix

22 novembre 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

articles connexes

subscribe to newsletter :

To subscribe to the newsletter and learn about the latest articles of Ronix magazine Enter your email.